BurÔpoème : Mutations

D’un œuf infiniment petit
Mutant en ver puis en chenille
Enroulée au fond de son cocon
Était sortie la chrysalide

Qui donnera, ultime don
Naissance au papillon de soie

Dans le silence du matin
Il déploie ses ailes diaphanes
Irisées dans la rosée bleue
Puis s’envole vers le soleil

Par P.gibellini — Travail personnel, CC0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15632098

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.